Voyage en Colombie

Quand :
5 décembre 2015 à 8 h 30 min – 13 décembre 2015 à 18 h 45 min
Catégories :
Mots clefs :

Voyage en Colombie – Bogota/Medellin, l’urbain au service du social, du 5  au 13 décembre 2015

N’hésitez pas à poser vos questions en commentaire de ce billet.

Les préinscriptions sont à faire auprès de Pascale Guidonnet, copie Olivier Namias et Eve Jouannais

Le nombre de participants est limité à une vingtaine. Il faut être à jour de sa cotisation pour pouvoir y participer.

 

Bogota et Medellín, la renaissance par l’urbain

Voyage d’étude entre le 5 décembre et le 13 décembre 2015, en compagnie de María-Valencia Gaetán architecte et urbaniste colombienne

La Colombie est depuis quelques années le lieu d’une véritable renaissance urbaine. Medellín, ville qui passait dans les années 1980 comme l’un des centres du narcotrafic et de la violence, s’est vu décerner en 2013 le prix de ville la plus innovante par l’Urban Land Institute et le Wall Street Journal. La récompense couronnait le succès de politiques initiées en 2004. Bogotà, la capitale du pays, a initié depuis une vingtaine d’années sa mutation urbaine. Elle est également reconnue comme une des villes les plus dynamiques d’Amérique du Sud.
La croissance économique et l’émergence d’une nouvelle classe moyenne forment des conditions favorables à ces évolutions, mais n’expliquent pas tout. Des politiques urbaines basées sur les transports en commun, la gestion de l’espace public et l’implantation d’équipements dans les quartiers défavorisés favorisent ce renouveau. À Medellín, la ville s’est engagée dans la création de jardins d’enfant, a monté un orchestre avec les jeunes des quartiers défavorisés, etc. La participation des citoyens, des logiques bottom-up font de ces villes des exemples de rénovation sociale par l’urbain dont il convient de comprendre les ressorts et les limites.

Programme
Les villes colombiennes sont des villes d’altitude. Pour limiter les phénomènes de mal de montagne, le voyage d’études débutera à Medellín (1200 m) et se poursuivra à Bogota (2600 m en moyenne). Les personnes souffrant de problèmes respiratoires doivent se renseigner auprès de leur médecin avant d’entreprendre ce voyage. Pas d’alarmisme cependant, rappelons que 7 millions de personnes vivent dans la ville <http://www.bogota-accueil.com/?page=14>

Medellín (3 jours)
– Rencontre avec des membres d’Urbam, centre de réflexion sur l’urbanisme et l’environnement, lieu de rencontre entre le secteur public, les entreprises privées et les associations. Urbam initie et encadre les projets d’urbanisme.
– Visite du parque Explora, où ont été créés une cité des sciences et un centre hospitalier, visite du parque Arvi, où ont été développés des pôles d’agriculture pour les besoins des restaurateurs locaux, population défavorisée formée par des chefs cuisiniers. Voir vidéo sur le site.
— Visite du Metrocable, transport urbain en téléphérique qui est la clé de voûte de la politique d’« urbanisme social » mise en place par la mairie.

Bogota (4 jours)
– 30 plans d’aménagement sont en cours de développement à Bogota. Celui du centre administratif a été réalisé par Rem Koolhaas.

– Visite du TransMilenio, système de transport de bus en site propre. Parcours sur les pistes cyclables aménagées par la ville.
– Visite de l’École Atelier, institution inspirée de centres de formation espagnols où les élèves issus des quartiers difficiles apprennent un métier sur le chantier. Limité aux métiers du bâtiment en Espagne, l’école atelier colombienne s’étend à d’autres formations — cuisine. Visite du projet de rénovation de la gare Centrale par l’école atelier.
– Visite du projet Fenicia : le réaménagement de ce quartier populaire pour les besoins de l’université des Andes, la faculté la plus prestigieuse du pays, se fait en concertation avec les habitants. Un projet prévoit de reloger les habitants à surface égale et l’implantation d’infrastructures à caractère culturel — cinématique, salle de cinéma, école de production et studio pour sociétés américaines qui ne veulent plus tourner aux USA. Rencontre avec des habitants et les porteurs du projet.
– Visite d’un quartier d’habitat social aménagé avec la contribution de l’atelier d’urbanisme populaire
– Visite des Torres del Parque, un ensemble de logements conçu par Rogelio Salmona (1929-2007), l’un des architectes colombiens les plus réputés. Visite d’une opération de logement social du même architecte (à définir).

Après Bogota
Pour ceux qui le souhaitent et le peuvent (surcoût à charge de chacun), possibilité de prolonger le voyage à Cartagena, ville au patrimoine historique très riche.

Durée du séjour : 7 jours.
Coût estimé pour les participants : 1000 €

contacts pressentis
Bogota : German Ueras est spécialisé dans la mobilité
Ricardo Montezuma travaille sur la récupération de l’espace urbain et des mobilités dans la ville. Auteur de « Presento y futuro de la mobilidad en Bogota », dirige la fondation Ciudad Humana : http://www.ciudadhumana.org/
Alejandro Echeverri, urbaniste
Alberto Escovar. Historien et architecte.
Dan Gamboa, architecte, auteur du blog la repúvlica : http://larepuvlica.com/

Pour en savoir plus
http://www.institut-gouvernance.org/fr/entretien/fiche-entretien-68.html
http://www.lesaffaires.com/archives/generale/medellin-le-cartel-de-l-innovation/557511
http://www.eafit.edu.co/centros/urbam/que-es-urbam/Paginas/que-es-urbam.aspx#.VM6hQcaUGi4
http://www.institut-gouvernance.org/fr/experienca/fiche-experienca-25.html

| 0