Calendrier

septembre 2021 – février 2019

Sep
21
mar
2021
Le casse-tête de la transformation de bureaux en logements
Sep 21 à 9 h 00 min – 11 h 00 min

Le casse-tête de la transformation de bureaux en logements

Le sujet de la transformation de bureaux en logements a pris une ampleur inédite depuis la crise du coronavirus avec l’amplification du télétravail. Action Logement a mené une étude pour l’Île-de-France, sur la base d’hypothèses qui révèle que si 60 % des emplois s’exercent en télé travail deux jours par semaine, il y aura un potentiel de 300 000 m2 supplémentaires par an, transformables en logements. Il y a aujourd’hui quelques 4 millions de m2 de bureaux vacants en région parisienne, soit une augmentation de 30 % entre 2019 et 2020. Parallèlement, la construction de logements, sociaux et privés a fortement dévissé en 2020.

Cette façon de « faire la ville sur le ville » participant à la réduction du rythme de l’artificialisation des sols a le vent en poupe. Il a été le sujet d’appel à projet innovant tel que Réinventer Paris et Inventons la Métropole du Grand Paris. Action logement a créé une foncière de transformation immobilière pour la production de 20 000 logements sociaux, intermédiaires, en accession libre ou à prix abordable, créés à partir bureaux transformés. Elle va mobiliser des moyens importants : 1,5 milliard d’euros sur 3 ans, 50 % en fonds propres et 50 % en prêts à très longs termes.

Les logements issus de la reconversion de bureaux sont à la fois des logements familiaux mais aussi des résidences étudiantes ou séniors ou du coliving pour des personnes en transition.

Mais transformer des bureaux en logements est loin d’être un long fleuve tranquille : coût important d’acquisition des immeubles, complexité de la transformation, volonté politique, ingénierie…

Raphaël Tréguier directeur cabinet de conseil Kareg spécialisé dans la transformation de bureaux en logements et Alexandre Chirtier, directeur de la foncière logement d’Action logement dédiée à cette activité, évoqueront les différents enjeux de cette mutation.

Rendez-vous le mardi 21 septembre à partir de 8h45 pour un échange avec eux entre 9 h à 11h au café Zimmer 1 place du Châtelet.

Inscription indispensable avant le vendredi 17 septembre : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Sep
3
ven
2021
Sur le campus urbain de Saclay – à la découverte de ses résidences étudiantes
Sep 3 à 8 h 00 min – 14 h 00 min

Vendredi 3 septembre, une matinée (9h30-14h) sur le campus urbain de Saclay, à la découverte de ses résidences étudiantes

Saclay concentre 15 % de la recherche française, rassemble grandes écoles, universités, laboratoires de recherche et centres R&D. Pourtant, à l’image du quartier d’affaires de La Défense, l’enjeu pour son établissement public est de ne pas devenir un territoire mono-fonctionnel. Saclay veut faire « ville » et développer des quartiers animés. Pour cela, il lui faut offrir à ses 65 000 étudiants des solutions de logement.
 

PROGRAMME DE LA VISITE :

8h : RDV à Denfert-Rochereau – Face à la station de RER B

8h30 : départ en bus pour le Campus de Saclay – Accueil et introduction par Benoit Lebeau, Directeur de l’aménagement

9h30 : arrivée au Corner des projets – Pause café et présentation par Benoit Lebeau autour des maquettes

10h : visite du quartier de Moulon 

Départ à pied en direction des résidences Serendicity (Linkcity Ile-de-France / LAN et Clément Vergély Architectes), Joliot Curie (Kaufman & Broad / DATA Architectes) et George Sand (Batigère / SOA Architectes)

10h30 : visite de la résidence Eileen Grey (Paris Habitat / Tank Architectes)

11h : visite du quartier de l’École Polytechnique 

11h-11h30 : visite de la résidence Rosalind Franklin (1001 Vies Habitat / Bruther et Baukunst), équerre d’argent 2020

11h30 : passage à pied par la résidence Kley (Bouygues Immobilier / XDGA – FAA) puis les résidences Alexandre Manceau (Immobilière 3F – Résidences sociales de France / 51N4E associé à Bourbouze & Graindorge) et Jean d’Ormesson (Batigère / L’AUC).

12h : visite du chantier de la résidence S1.2 (1re résidence étudiante en bois du Campus – Demathieu Bard Immobilier / Agence WOA) 

12h30 : panier repas – déambulation dans le quartier

13h30 : retour en bus pour Denfert-Rochereau

Inscription obligatoire auprès de : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat.

Juin
17
jeu
2021
Visite de l’écoquartier fluvial et futur village olympique 2024 sur l’Île-Saint-Denis
Juin 17 à 10 h 30 min – 14 h 00 min

Visite de l’écoquartier fluvial, Village olympique 2024

Jeudi 17 juin à 10h30, RV à la mairie de l’Île-Saint-Denis – 1 rue Méchin – où une présentation préalable nous sera faite par l’agence Philippon-Kalt, architecte-urbaniste coordinatrice, et de Philippe Monges, conseiller municipal spécial urbanisme et intercommunalité de l’Île-Saint-Denis qui a suivi l’ensemble du projet. Puis visite du site qui se poursuivra par un déjeuner au 6b (à charge de chaque participant 15€) où nous serons rejoints par Gwenaëlle Bordet, chef de projet à la direction de l’aménagement secteur ouest de Plaine-Commune. Après le déjeuner, une balade jusqu’au quartier sud est envisageable pour celles et ceux qui le souhaitent et disposent d’un véhicule.

Avec une superficie de 22 ha, soit 1/5e de L’Île-Saint-Denis, la reconversion du site des entrepôts en écoquartier fluvial représente une occasion exceptionnelle pour la ville.

Deux premières phases de l’écoquartier sont déjà réalisées : la Friche Michels, première pierre de l’écoquartier fluvial en 2012 et 2014 et la phase 1 du secteur du Printemps de 2016 à 2020. Les phases 2 et 3 du secteur du Printemps accueilleront les athlètes olympiques en 2024 pour retrouver leur destination d’origine en 2025.

L’avènement des Jeux Olympiques, accélérateur pour l’ensemble du territoire, garantit la réalisation de trois projets ilodyonisiens essentiels : la passerelle reliant l’écoquartier à Saint-Denis, le dévoiement des lignes à haute tension, l’écran anti-bruit sur l’A86.

Une réflexion approfondie a ainsi été menée sur les thématiques suivantes : la cohésion sociale et la mixité ; la forme urbaine et l’identité insulaire, la mobilité et l’accessibilité ; l’eau, le paysage et la biodiversité, l’énergie et le climat ; le métabolisme urbain.

Afin d’assurer l’exemplarité de l’écoquartier dans le temps, le projet réinterroge les règles, anticipe les réglementations et intègre des expérimentations dans chaque thématique.

Nous envisageons un déplacement sur place à vélo (quelques-uns pourront nous être prêtés) si le temps le permet et si quelques courageux/ses s’y rendent avec leur propre vélo ou autre véhicule. Cela permettrait de parcourir l’île sur toute sa longueur.

Inscription nécessaire d’ici le 13 juin : asso.ajibat@gmail.com

Visite réservée aux membres, journalistes et associés, de l’Ajibat.

Avr
16
ven
2021
Rencontre avec Olivier Klein et Nicolas Grivel, respectivement président et DG de l’Anru @ zoom
Avr 16 à 9 h 00 min – 11 h 00 min

Rencontre avec Olivier Klein et Nicolas Grivel,

respectivement président et directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru).

Un peu plus de deux mois après l’annonce de l’augmentation de deux milliards d’euros du budget du NPNRU, cette rencontre sera l’occasion de revenir sur l’actualité du programme et de l’agence mais aussi plus largement sur les enjeux de la rénovation urbaine, de la reconstruction de logements sur site à la gestion des quartiers au-delà des travaux.

Vendredi 16 avril de 9h à 11h, cette rencontre se fera via zoom. Plus de précisions seront données par lettre d’information d’ici la rencontre.

Inscription obligatoire à : asso.ajibat@gmail.com

Réservée aux membres de l’Ajibat

Mar
30
mar
2021
Rencontre avec Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement
Mar 30 à 9 h 00 min – 11 h 00 min

Rencontre via Lifesize avec Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du logement au sein du ministère de la Transition écologique.

L’actualité du logement étant particulièrement riche, nous axerons nos échanges autour de la relance de la construction de logements, et notamment de logements sociaux, et du volet logement du projet de loi Climat et résilience.

Nous enverrons les liens de connexion la veille de la rencontre à celles et ceux qui ce seront inscrit.e.s.

Réservé aux membres de l’Ajibat.

Mar
3
mar
2020
La copropriété après l’ordonnance du 30 octobre 2019 @ café Zimmer
Mar 3 à 8 h 45 min – 10 h 15 min
La copropriété après l’ordonnance du 30 octobre 2019
Alors que l’ordonnance doit faire l’objet prochainement d’une loi de ratification, qu’est-ce qui change pour les copropriétaires et les syndics ?
avec
– Pascaline Déchelette-Tolot, avocate associée, médiateur, LPA-CGR
– Olivier Safar, administrateur de biens, président de la commission copropriété de l’UNIS
Mardi 3 mars 2020 de 8h45 à 10h15.
Inscription obligatoire à : asso.ajibat@gmail.com
Réservé aux membres de l’Ajibat
Fév
28
ven
2020
Visite REPORTÉE du quartier Brise-Échalas à Saint-Denis
Fév 28 à 9 h 00 min – 14 h 00 min

La visite est reportée après les élections municipales

 

Saint-Denis quartier Brise-Echalas, résorption de l’habitat insalubre

Pour faire face aux marchands de sommeil, à la spéculation immobilière sur les immeubles privés et à la paupérisation des habitants, Plaine Commune mène une action vigoureuse, aux côtés de la Soreqa(1), afin de travailler en dentelle sur les secteurs les plus dégradés du territoire de l’établissement public territorial. Objectif : changer l’image et l’habitabilité du quartier en recréant un habitat sain, via la réhabilitation du bâti ancien ou de créations d’architectures contemporaines. 

A l’entrée de Saint Denis, tout près de la station de RER Saint-Denis, le quartier a été profondément requalifié, dans le cadre d’un PNRQAD : l’entrée de ville a été redessinée et ouverte, au moyen d’une place publique structurée par trois bâtiment neufs de logements familiaux et pour étudiants et jeunes travailleurs, construits à la place d’hôtels meublés insalubres et d’immeubles vétustes. Une pharmacie toute neuve anime la place où des arbres à fleurs ont été plantés. Une ancienne impasse aux allures de coupe-gorge a été percée et végétalisée ; elle dessert l’école, ainsi qu’une crèche, un espace de jeux et des logements nouvellement créés. 

Comment Plaine commune, et son opérateur la Soreqa ont mené ce projet urbain ? Quels étaient les enjeux de départ ? Quels choix ont été opérés ? Quels partenaires ont participé (bailleurs sociaux, promoteurs, particuliers) ? Comment maintenir les prix de sortie imposés par Plaine commune pour le logement ? Quel projet démographique et sociologique pour la ville ? 

Réservé aux membres de l’Ajibat

Jan
7
mar
2020
Visite de l’exposition Hôtel métropole – depuis 1818 @ Pavillon de l'Arsenal
Jan 7 à 13 h 00 min – 14 h 30 min

Visite de l’exposition « Hôtel métropole – depuis 1818 », le mardi 7 janvier 2020

Alternative possible le mercredi 8 janvier à 9h.

Figure familière de nos villes, enracinée depuis toujours dans le paysage urbain, l’hôtel est un édifice en mutation perpétuelle construit pour anticiper les évolutions sociétales, économiques et culturelles. La manifestation « Hôtel Métropole – depuis 1818 » révèle l’histoire de cette architecture depuis sa naissance, dresse le portrait du parc hôtelier métropolitain actuel et explore les perspectives de ces établissements à l’heure des nouveaux enjeux climatiques.

Olivier Namias et Catherine Sabbah, co-commissaires de l’exposition, tous deux membres de l’Ajibat, nous feront une visite guidée de l’exposition.

Rendez-vous sur place à 12h55, la présentation commencera à 13h.

Pavillon de l’Arsenal

21 boulevard Morland Paris 4e

Inscription obligatoire d’ici le 3 janvier : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Déc
4
mer
2019
Rencontre avec Sébastien Maire @ Café Zimmer
Déc 4 à 8 h 45 min – 10 h 30 min

Rencontre avec Sébastien Maire, délégué général à la transition écologique et à la résilience de la ville de Paris.

Canicule, tempêtes, inondation, terrorisme, crise sanitaire, manifestations, piratage informatique… les crises que les villes doivent affronter se multiplient, sont toujours plus complexes et peuvent se produire simultanément. Paris, qui fait partie du réseau des 100 villes résilientes (100 RC) a développé sa stratégie de résilience, pilotée par Sébastien Maire.

Il viendra nous expliquer en quoi consiste la résilience d’une ville et comment on élabore une stratégie résiliente.

Rendez-vous le mercredi 4 décembre, à 8h45, au café Zimmer, 1 place du Châtelet 75001 Paris.

Inscription jusqu’au 2 décembre : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Nov
7
jeu
2019
Visite d’un chantier Eole : la future gare de Nanterre
Nov 7 à 14 h 00 min – 16 h 00 min
Visite du chantier de la future gare de Nanterre,
l'une des stations du projet Éole. 

Eole est le nom donné au projet de prolongement vers l'ouest de 55 kmdu RER E. Nous visiterons une des stations créées à cet effet, celle de Nanterre.

Nous serons accueilli.e.s par :

- Aurélie Carnel, directrice d’opérations Zone La Défense – Nanterre;

- Anne Mériglier, Maitrise d’œuvre ;

- Armelle Lagrange, directrice de la communication et des relations institutionnelles.

Le point de rdv est fixé à l’entrée du chantier au 260 rue de la Garenne, 92000 Nanterre entre 13h50 et 14h.

Accès RER A Nanterre-Préfecture, prendre la sortie 4, Les Terrasses puis prendre le pont Célestin-Hébert, le chantier est sur la droite.

Nombre de places limité à 10.

Inscription obligatoire d'ici le 5 novembre à : 
asso.ajibat@gmail.com

Visite réservée aux membres de l'Ajibat
Nov
6
mer
2019
Visite de l’exposition Le laboratoire du logement, Zurich … @ Cité de l'architecture et du patrimoine
Nov 6 à 9 h 00 min – 10 h 30 min

Visite commantée de l’exposition 

Le laboratoire du logement – Zurich : 

les coopératives renouvellent le logement social  

Le mercredi 6 novembre 2019, 9h à la cité de l’Architecture et du patrimoine.

Inscription d’ici le 5 novembre à : asso.ajibat@gmail.com

Périodiquement la Suisse se rappelle à l’attention du monde de l’architecture par des projets remarquables. Après le Le Tessin dans les années 1970, Bâle la décennie suivante, puis les Grisons, c’est aujourd’hui Zurich qui attire, et pas seulement les architectes mais aussi les maîtres d’ouvrage. Ce qu’ils viennent voir : de nouveaux et remarquables ensembles de logements. Leur auteur : non pas quelques stars de l’architecture internationale, mais une très vieille institution, les coopératives de logements. Pour la première fois en France, avec plus de trente projets et réalisations, une exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine révèle l’ampleur et la qualité de cette production. Dans une scénographie originale, maquettes, grands plans, films permettent de prendre la mesure de ce qui fait le grand intérêt de tous ces projets : innovation typologique, insertion urbaine remarquable, articulation fine entre la sphère de l’intimité du logement et la relation avec la communauté des autres habitants.

Sur une proposition d’Isabelle Rey, nous serons accueilli.e.s par les commissaires de l’exposition : Dominique Boudet, critique d’architecture et Martin Lepoutre, architecte EPFL.

Cité de l’architecture et du patrimoine

Galerie d’architecture moderne et contemporaine

1, place du Trocadéro-et-du 11-Novembre Paris 16e.

Réservée aux membres de l’Ajibat

Oct
30
mer
2019
Le paradoxe virois : une journée à Vire-Normandie
Oct 30 Jour entier

Le paradoxe virois : une journée à Vire-Normandie

Mercredi 30 octobre 2019

Malgré tous ses atouts, Vire-Normandie perd des habitants. La ville a donc lancé une série d’actions pour contrer ce déclin.

Dans le sud-ouest du Calvados, entre le Mont-Saint-Michel et Caen, Vire Normandie est une commune nouvelle née de la fusion en 2016 de huit communes. Sur les 17 400 habitants de cette « commune nouvelle, Vire avec ses 11 000 habitants en concentre la majeure partie.

Dans un paysage de collines et de bocage, bien située, à 20 minutes de Caen, elle est reliée par l’autoroute et le train. Un bassin d’emplois dynamique, un Territoire d’industrie (labellisé), une commune bénéficiant d’un investissement conséquent de la part des bailleurs et d’actions logement pour les salariés du territoire. Une opération programmée d’amélioration de l’habitat lancée en 2014 jusqu’à fin 2019  étendue sur environ 250 logements dont plus d’une centaine à nouveau occupés. Un programme Action cœur de ville sur le centre de Vire avec des restauration patrimoniales (xxe siècle). 

Autant d’atouts et d’actions menées pour endiguer la baisse progressive du nombre d’habitants.

Pour nous en parler, Annie Rossi, la directrice générale des services, nous recevra après une pause au café Central sur la place de la Porte-Horloge, vestige du passé médiéval de la ville.

À midi, nous irons à l’inauguration de l’une des deux copropriétés réhabilitées qui ont fait l’objet d’une restauration patrimoniale exemplaire des bétons et de la polychromie. À cette occasion, nous rencontrerons le maire de Vire Marc Andreu Sabater.

Déjeuner avec Annie Rossi, Nicole Desmottes, mairesse déléguée de Roullours, grande amatrice d’architecture, membre du conseil du CAUE, l’architecte Judith Wach, cheffe de projet Action cœur de ville, responsable du service Architecture, Patrimoine et Développement local, le directeur de cabinet Fançois Amorim Machado.

Nicole Desmottes nous emmènera ensuite à Roullours où, notamment, se construit la salle des fêtes (cabinet d’architecture cannais : Thomas Bernard et Cécile Lepourry).

En deuxième partie de l’après-midi, visite du centre-ville de Vire avec Judith Wach.

Nous en profiterons pour voir deux copropriétés réhabilitées inaugurées le jour même qui ont fait l’objet d’une restauration patrimoniale exemplaire des bétons et de la polychromie.

Infos pratiques

Départ gare Montparnasse-3 Vaugirard à 7h38 –> 10h39

Retour 18h54 –> 22h05 (il y a un train à 15h15 si certain.e.s souhaitent repartir plus tôt).

Inscription indispensable auprès de : asso.ajibat@gmail.com

Coût estimé 30 € sans facture /60 € avec .

Réservé aux membres de l’Ajibat

Oct
11
ven
2019
Comment une commune se transforme @ L'Arrosoir
Oct 11 à 8 h 45 min – 10 h 30 min

Comment une commune se transforme

Vous voulez comprendre par quels mécanismes se transforme une commune du Grand Paris ? Comment, à l’inverse du discours politique, une frénésie de construction modifie à vive allure un environnement calme et verdoyant ? Pour cela, il ne faut pas chercher, ou pas uniquement, de grandes décisions, des recherches effrénées d’enrichissement,

Pour comprendre, il faut aller dans le détail des décisions à la parcelle, découvrir comment l’urbanisme est la proie de logiques antagoniques à des niveaux que ne peut saisir qu’une observation minutieuse du terrain, des jeux d’acteurs, de l’évolution et de l’interprétation des documents d’urbanisme. C’est à ce type d’enquête, quasi policière, que s’est livré Dominique Lorrain, chercheur en urbanisme et habitant de Villiers-sur-Marne. Sur sa propre commune, il remonte minutieusement le fil des décisions jusqu’à un niveau très fin pour comprendre par exemple comment une parcelle destinée à des bureaux finit par accueillir des résidences pour étudiants. Comment la « gestion par la crise » « d’institutions autistes » détruit durablement le cadre de vie des habitants. Comment les petits promoteurs font « des coups » et disparaissent. Comment le passage du coefficient d’occupation des sols (COS) au coefficient d’emprise au sol (CES) permet de passer d’une surface constructible de 300 à 1200 mètres carrés etc.

Cette recherche est relatée par Dominique Lorrain dans son passionnant ouvrage L’Urbanisme 1.0. Enquête sur une commune du Grand Paris.

Il viendra nous en parler vendredi 11 octobre à partir de 8h45 à L’Arrosoir 75 avenue Daumesnil 75102 (station de métro la plus proche : gare de Lyon).

Inscriptions jusqu’au 10 octobre : ajibat@ajibat.fr

Pour préparer le rendez-vous, vous pouvez charger les documents qui localisent et montrer les opérations sur ce lien http://www.raisonsdagir-editions.org/wp-content/uploads/2018/05/9782912107947-2-5.pdf

Rencontre réservée aux membres de l’Ajibat

Juil
10
mer
2019
Que deviennent les terres excavées d’Ile-de-France ? @ ECT
Juil 10 à 8 h 00 min – 12 h 00 min

Que deviennent les terres excavées d’Ile-de-France ?

10 millions de mètres cube de terres inertes sont excavées chaque année en région parisienne, soit 4 pyramides de Kéops…

S’agit-il d’un déchet ou d’un matériau recyclable ? Si oui, comment caractériser ces terres, en assurer la traçabilité, les transporter, les réemployer ? Quels services écosystémiques peuvent-elles rendre ?

Pour répondre à ces questions, l’Ajibat vous propose une rencontre avec Laurent Mogno, le président d’ECT, entreprise leader de la collecte et du traitement des terres. Celui-ci nous présentera cette problématique puis nous accompagnera lors d’une visite de site.

Rendez-vous mercredi 10 juillet à 9 h à la gare du RER D à Lieusaint-Moissy.  Départ à 8h16 de Paris-Châtelet.

Un minibus nous y attendra. Nous partagerons un petit-déjeuner avec l’équipe d’ECT.

Nombre de participants limité à 6.

Inscription indispensable auprès de : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Juin
18
mar
2019
Débitumer la ville @ Viaduc café
Juin 18 à 12 h 15 min – 14 h 30 min

Mardi 18 juin de 12h30 à 14h30, déjeuner Ajibat au Viaduc café 43 avenue Daumesnil Paris 12e

Accueil à 12h15

Désimperméabiliser, débitumer, végétaliser, paysager, réintroduire de la nature en ville pour la rendre plus vivable, plus respirable, plus résiliente. Facile à dire moins facile à faire, peut être, notamment en milieu urbain dense.

Pour en parler et débattre, nos trois invités sont :

Jean-Marc Bouillon, paysagiste, fondateur de Takahé conseil, ancien président de la Fédération française du paysage (2011-2108), aujourd’hui président d’Intelligence Nature, un fonds de dotation porté par les professionnels du végétal qui travaille à l’émergence de la nature/infrastructure comme matrice de la transition écologique des villes.

Laurence Daude, cheffe de l’agence des études architecturales et techniques, direction de la Voirie et des déplacements de la ville de Paris, impliquée dans tous les projets de réaménagements urbains de la capitale.

Michel Bénard, hydrologue, directeur du bureau Infra services, spécialiste de la gestion intégrée des eaux pluviales prenant en compte des enjeux d’intégration paysagère, de densité urbaine, de protection de l’environnement et de l’économie de projets.

Coût : 25 € sur facture, 15 € pour les indépendants.

Inscription obligatoire d’ici le 15 juin : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat à jour de leur cotisation

Juin
5
mer
2019
Retards et malfaçons en hausse dans la construction @ Le Viaduc café
Juin 5 à 9 h 00 min – 11 h 00 min

Si la conjoncture immobilière est au beau fixe pour les promoteurs depuis quelques années, les retards de livraison et les malfaçons se font en revanche plus nombreux. Trois experts nous livreront leur analyse lors d’un petit-déjeuner organisé par l’Ajibat le mercredi 5 juin au Viaduc café, 43 avenue Daumesnil, 75012 Paris (métro Gare de Lyon).

Accueil petit-déjeuner dès 8h45. Début de la table-ronde : 9 heures précises.

 

Philippe Servalli : vice-président Fédération française du bâtiment (FFB) Grand Paris

Bruno Derville : directeur général immobilier résidentiel Vinci immobilier, membre de la Fédération des promoteurs immobiliers d’Ile-de-France

Michaël Pellaumail : responsable régional Ile-de-France de l’assureur SMA

Merci de confirmer votre venue par mail : j.augereau@pap.fr

Réservé aux membres de l’ajibat

Mai
14
mar
2019
Petit-déjeuner sur les copropriétés en difficulté @ Café Le Viaduc
Mai 14 à 8 h 45 min – 11 h 00 min

Pourquoi les impayés augmentent-ils dans les copropriétés ?

Pourquoi le nombre de copropriétés en difficulté bondit-il depuis quelques années ?

L’Ajibat vous donnera les réponses lors de sa table-ronde organisée par Jérôme Augereau

 

le 14 mai de 9 h à 11 heures au café Le Viaduc 43 avenue Daumesnil (métro Gare-de-Lyon).

Accueil café à partir de 8h45.

 

Nos invités :

Émile Hagège : directeur général de l’Association des responsables de copropriété (ARC)

Mathilde Agussol : responsable du projet copropriétés en difficulté à l’Anah

José Juan Mateo : directeur délégué Procivis immobilier en charge de la certification QualisSr, destinée à valoriser les syndics spécialisés dans la prévention et le redressement des copropriétés en difficulté.

Merci de vous inscrire par mail à cette adresse : j.augereau@pap.fr

Réservé aux membres de l’Ajibat

Mar
27
mer
2019
Petit-déjeuner avec Pascal Madry, territoires et commerce @ café Le Viaduc
Mar 27 à 8 h 55 min – 10 h 45 min

Rencontre avec Pascal Madry le mercredi 27 mars à 9h

Café Le Viaduc 43 avenue Daumesnil 75012 Paris, accueil à 8h50.

Suite du feuilleton de l’Ajibat sur l’urbanisme commercial. Notre rencontre avec Franck Gintrand nous a permis de faire le point sur la situation actuelle, caractérisée par la concurrence périphérie-centre-ville.

Avec Pascal Madry, directeur de l’Institut pour la ville et le commerce et chercheur associé en urbanisme et en immobilier commercial à l’université de Bretagne occidentale, nous abordons l’étape suivante. Celle qui voit la montée en puissance du commerce sans l’interface physique de la boutique. Un sujet dont les décideurs et urbanistes doivent s’emparer dès maintenant. Va-t-on vers une désintermédiation complète ? Les boutiques vont-elles intégrer l’apport d’internet ? Quelle alliance entre périphérie et centre-ville face à la concurrence de la logistique et du numérique ? Si la dématérialisation progresse, que faire des centres-villes et des périphéries ? Quel avenir pour l’espace public ? L’accessibilité aux biens sera-t-elle améliorée ? Une réflexion stimulante, qui renouvelle la problématique de l’urbanisme commercial.

Inscription obligatoire d’ici le 25 mars : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat.

Mar
13
mer
2019
Petit-déjeuner rencontre avec Éric Charmes @ Le Viaduc café
Mar 13 à 9 h 00 min – 11 h 00 min

Petit-déjeuner avec Éric Charmes autour de son livre La Revanche des villages, essai sur la France périurbaine, le mercredi 13 mars 2019 à 9h.

Au café Le Viaduc – 43 avenue Daumesnil 75012 à partir de 8h50

Éric Charmes est chercheur en études urbaines, auteur de « La Revanche des villages, essai sur la France périurbaine ». Après plusieurs ouvrages dont « La Ville émiettée, essai sur la clubbisation de la vie urbaine », paru en 2011, il poursuit dans ce livre, écrit avant la crise des gilets jaunes, ses recherches sur l’espace périurbain, analysé sous toutes ses facettes depuis le début de la crise des gilets jaunes. Pour lui, il faut sortir de la « diabolisation » du périurbain et mettre plutôt l’accent sur les atouts de ces territoires, où s’hybrident villes et campagnes, et possibles lieux de réinvention de l’action collective.

Inscriptions obligatoire avant le 11 mars : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Fév
19
mar
2019
Visite de l’exposition Survols au CAUE 92 @ CAUE 92
Fév 19 à 12 h 30 min – 14 h 00 min
Visite de l'exposition Survols au CAUE 92 @ CAUE 92

Survols au CAUE 92 à Nanterre, visite Ajibat de l’exposition de photographies aériennes des villes

Le mardi 19 février à 12h30

Présentée par Olivier Namias, co-commissaire de l’exposition avec Laure Waast

RV sur place à 12h25 :

279, terrasse de l’Université

RER A, station Nanterre-Préfecture, à 3 min à pied des sorties 2 et 3 (descendre en tête de rame en venant de Paris)

L1, station Grande-Arche, 20 min à pied (1,7 km)

Inscription obligatoire : asso.ajibat@gmail.com

Réservé aux membres de l’Ajibat

Survols

La photographie aérienne des villes

Il y a 160 ans, à 80 mètres au-dessus du Petit-Clamart, Nadar réalisait la première photographie aérienne de Paris. Depuis lors, cette technique pionnière n’a cessé d’informer les villes et d’inspirer leur dessin. Elle a contaminé l’art et participé à la conquête spatiale, pris part aux guerres, contribué aux études archéologiques et géographiques. 

Spectaculaire, documentaire, promotionnelle ou critique, elle décrypte nos territoires, témoignant du devenir urbain de la planète. Objet d’un engouement populaire d’un jamais démenti au cours d’un siècle et demi, elle se renouvelle avec les drones, Google Earth ou les travaux des photographes plasticiens.

L’exposition développe deux parties. La première, thématique, s’appuie sur de nombreux documents d’archives empruntés au service historique de La Défense, à l’IGN, à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, et aux Archives départementales des Hauts-de-Seine. La deuxième partie présente une sélection exigeante de travaux d’auteurs contemporains, héritiers directs de Berenice Abbott ou René Burri, également présents sur nos cimaises.

En savoir + : http://www.caue92.fr/Exposition-SURVOLS.html